Le 30 mars au soir dans la salle Fonpeyrouse, une soixantaine de personnes étaient présentes pour suivre la passionnante conférence de Patrick Gironnet sur les vestiges d'édifices trouvés dans le "moulon" de N.D. de la Vaysse .

Patrick Gironnet  a peut être remis en cause l'histoire primitive de Cordes.

A coté de l'ancienne église de N.D. ont été dégagés et étudiés les restes de 2 édifices :

Une grange ou écurie d'un batiment comprenant un ou plusieurs étages détruits depuis longtemps et un mur arrondi qui pourrait être le vestige de l'abside d'une chapelle romane.la_Vaysse1

La grange, voutée avec une porte et de petites ouvertures, ressemblela_Vaysse2 dans sa conception et dans sa construction à celle de la commanderie de Vaour. Un escalier taillé dans le roc permettait l'accès à l'étage. Un mur semi-circulaire a été ajouté devant l'autre porte.

La chapelle, aurait été détruite et la nouvelle église N.D. de la Vaysse aurait été batie dans le prolongement de l'abside romane. La partie restituée par Charles Portal (dans son "histoire de la ville de Cordes") sur un plan de l'église serait donc à remettre en cause.

La datation de cet ensemble est complexe. Le mur de la chapelle semble le plus ancien (avant XIIème ?) ; la grange daterait plutôt du XIIème.

L'hypothèse selon laquelle la colline de Cordes a été habitée bien avant sa création officielle par Raimond VII n'est pas nouvelle, et même bâtie puisque en certains endroits des murs primitifs ont servi de base à la 1ere enceinte.

On évoquait (notamment Charles Portal dans son "histoire de la ville de Cordes") la présence de maisons ou cabannes sur le flan ouest de la ville, quartier où des personnes, chassées par Simon de Monfort de leur villes ou de leur ferme, s'étaient réfugiées. Mais si Monfort n'a ni poursuivi ces populations ni démantelé ces habitations c'est peut-être parce que ce lieu était contrôlé par les Templiers qui au cours de la croisade des albigeois sont toujours restés neutres.

Le choix de la colline de Mordagne pour fonder Cordes par Raimond VII est en dehors de sa situation géographique et de son relief probablement du à l'existence sur ce puech d'une certaine activité depuis peut être longtemps.