Je rappelle que dans le cadre de l'aménagement de la Maison Gaugiran, propriété de la commune, des travaux importants sont prévus notamment la modification de 2 cloisons en pans de bois anciens, en contradiction avec les termes du permis de construire (extraits du permis de construire dans la lettre au maire du 9 oct.).

Ces cloisons (datés entre le XIIIe et le XVIIe) uniques semble-t-il à Cordes devaient être modifiées. Une porte devait être insérée dans la plus grande des deux.

De nombreux Cordais étaient choqués par la détérioration d'un élément de leur patrimoine mais ce fut également de cas des architectes de l'école de Chaillot reçus à Cordes pendant 8 jours dans le cadre d'un "travail sur le terrain".

L'association s'est engagée à partir de ce moment là pour aider à la sauvegarde de ce patrimoine par un courrier au maire qui figure ci dessous.

Vous verrez le communiqué-réponse du maire et la réponse du président Alain Manuel.

lettre_au_maire_pour_Gaugiran_oct_2012

lettre_quiles_gaugiranGAUGIRAN_communique_de_P. Quilès du 11 oct 2012

Ci après la réponse à M. Quilès suite à son communiqué paru dans la Tarn Libre du 2 novembre 2012 (identique à celui du 11 octobre)

L'article de M. Quilès paru dans le Tarn Libre du 2 novembre me met, une nouvelle fois, personnellement en cause.

Je tiens à préciser que contrairement à ce qui y est dit je n'ai ni organisé, ni participé, ni incité à prendre part à la manifestation concernant la maison Gaugiran. La seule action de l'association qui n'est d'ailleurs pas évoquée dans le communiqué de M. Quilès est la lettre rédigée par le Conseil d'Administration de l'association que j'ai signée en tant que Président demandant que soit sauvegardées les boiseries anciennes du rez de chaussée... conformément à ce qui écrit dans le permis de construire !

Je rappelle que ces boiseries formant cloisons sont uniques à Cordes, datées par les spécialistes et sur simple observation entre la fin du XIIIème et le XVIIème siècle.

Suite aux différentes actions des Cordais, le projet Gaugiran a été revu, c'est que notre point de vue se justifiait pleinement.

Le résultat souhaité par l'association est atteint, c'est bien l'essentiel.

Je pensais l'affaire close. La relance de l'accusation en mon encontre dans le Tarn Libre oblige à se demander quel est l'objectif de M. Quilès.

L'association n'a rien à cacher et a mis en ligne les courriers et communiqués sur le site de l'association http://savieuxcordes.canalblog.com

 Alain MANUEL
Société des Amis du Vieux Cordes    association loi 1901 sans but lucratif      reconnue d'intérêt général

  IMG_1037-allégée

La conservation en l'état des cloisons a été annoncée par M. le maire. Objectif atteint.